Château2018-11-21T09:36:02+00:00

Le Château

Paysage et environnement

Le Château de Suze-la-Rousse, classé monument historique, trône sur son pro-montoire rocheux au cœur des vignobles des Côtes du Rhône. Il domine de toute sa hauteur un « bourg castral » dont les maisons en pierre se blottissent au pied des remparts du château. Le paysage alentour offre cette variété naturelle typique de la Drôme Provençale.
Depuis 1978, une partie du château abrite l’ Université du Vin. Celle-ci y développe des actions de sensibilisation et de formation à l’œnologie, notamment grâce à la création d’un jardin ampélographique.

Le chemin pour accéder au château monte au cœur d’un parc de 23 hectares appelé « La Garenne », nom dont l’origine médiévale rappelle les plaisirs de la chasse et de la pêche, autrefois réservés aux nobles.
Dans ce domaine, des espèces florales méditerranéennes, telles que chênes verts, pins parasols, chênes pubescents, érable de Montpellier, lauriers-tins…), sont à découvrir.

Au cœur du parc, des vestiges bâtis témoignent des différents âges du site : une glacière enterrée de conception antique, chapelle Saint Michel du XVIIe siècle, un jeu de Paume édifié au XVIème siècle à l’occasion de la visite du futur Charles IX et de la Reine Mère Catherine de Medicis, un pigeonnier ancien.
L’agrément d’une promenade ombragée se double du plaisir de découvrir ces trésors dont certains sont bien cachés. La population locale, comme les touristes de passage, cèdent volontiers à cet écrin de verdure.

  • Château de Suze la Rousse

Histoire

L’existence d’un habitat à l’emplacement actuel du château est attestée dès 793. Charlemagne offrit un « relais de chasse » à Guillaume au Cornet pour le récompenser de ses actions lors de la libération d’Orange.

Au cours des siècles, le château de Suze-la-Rousse a appartenu à trois grandes familles provençales : les princes d’Orange en furent les principaux gouvernants, puis la maison des Baux donna à Suze de grands Seigneurs.
Parmi eux : Le Comte François de la Baume, qui s’illustra au XVIe siècle dans de nombreuses luttes contre le Baron des Adrets, au cours des guerres de religion. En 1564, il reçut au château Charles IX et la reine mère Catherine de Médicis. Mais c’est en 1587 qu’une phrase qu’il prononça passa à la postérité : « Allons la grise. Allons mourir à Suze ». François de la Baume venait d’être mortellement blessé, ainsi que sa jument grise, à Montélimar, ville assiégée par les Calvinistes. Les Baux conservèrent le château pendant près de six siècles.

La dernière représentante de la lignée familiale, la Marquise de Bryas, mourut sans héritier en 1958 et légua le château à une association des « Apprentis orphelins d’Auteuil ». Faute d’argent, l’association le vendit aux enchères en 1963 et le conseil Général s’en porta acquéreur.

Architecture

Malgré l’implication de ses propriétaires dans les conflits armés qui secouèrent la région au fil des siècles (notamment l’implication de François de La Baume Suze au cours des guerres de religion au XVIème siècle), le château de Suze-La-Rousse est parvenu jusqu’à nous dans une certaine authenticité.
N’ayant subi que très peu de dégâts, il est ainsi aujourd’hui un témoignage exemplaire de l’évolution architecturale en Provence.

Le château de Suze-la-Rousse présente une dualité saisissante entre une architecture militaire et une architecture civile. Son aspect extérieur est celui d’une forteresse médiévale conçue pour résister aux sièges militaires. Enceinte fortifiée, créneaux, mâchicolis sont caractéristiques d’une architecture à vocation défensive.

Derrière son aspect de forteresse militaire, le château laisse découvrir une demeure de plaisance. C’est surtout la Renaissance, comme à Grignan, qui a laissé des traces importantes notamment la cour intérieure qui est l’un des plus beaux exemples en France d’une cour à l’italienne sur arcades.

Les intérieurs dévoilent des décors muraux et des agencements typiques du XVIIème et XVIIIème siècle tel que l’ escalier d’ honneur à double révolution occupant toute une aile du palais.

Visite du château

Visites guidées ou libres :
– de septembre à juin ouvert de 10h à 12h30 et de 14h à 18h tous les jours sauf les mardis de novembre à mars, fermé le 25 décembre et 1er janvier.
– Juillet/Août ouvert de 10h à 18h tous les jours.
– Renseignements : Tél. 04 75 04 81 44 – 04 75 91 83 50

• Le château est également animé par des expositions d’art et de photographie, qui sont l’occasion de mêler patrimoine et création actuelle.