Des courriels, SMS et appels téléphoniques frauduleux usurpant l'identité de l'administration et de ses agents ont été constatés par la direction générale des Finances publiques.

Parmi les messages et appels frauduleux, les plus nombreux concernent :

  • les tentatives pour obtenir des documents concernant l'identification des fournisseurs et des clients, les factures non réglées et non échues, les références des contacts financiers...
  • les tentatives de fraude à la carte bancaire qui accompagnent la promesse d'une restitution d'impôts ;
  • les appels à des numéros surtaxés ;

L'escroquerie consiste :
- à faire croire au destinataire que l'administration souhaite lui rembourser un trop perçu pour une somme conséquente
- à demander à cliquer sur un lien contenu dans le message (lien malveillant évidemment)
- à faire pression en parlant d'un délai limite de 48 heures

  • La prévention de ces escroqueries

Soyez extrêmement prudents et sachez que les services de la direction générale des Finances publiques ne demandent jamais de coordonnées bancaires, d'informations personnelles, de données d'identification des fournisseurs et des clients, d'informations sur les factures ou sur les références des contacts financiers ... par courriels ou téléphone.

Dans votre intérêt, ne répondez jamais à ces sollicitations.

  • Que faire si vous recevez un courrier électronique frauduleux (hameçonnage ou phishing)?
  1. Pour vos courriels, vérifiez toujours l'adresse de l'expéditeur ! Pour cela, examinez le domaine (partie droite à partir de l'arobase) de l'adresse électronique qui vous a adressé le message : Les courriels officiels de la DGFiP utilisent des adresses dont le domaine est @dgfip.finances.gouv.fr
  2. Le numéro de carte bancaire ne vous est jamais demandé pour le paiement d’un impôt ou le remboursement d’un crédit d’impôt, ni pour compléter vos coordonnées personnelles.
  3. ne répondez pas à ce message ;
  4. ne cliquez pas sur les liens à l'intérieur du message (ils peuvent vous rediriger vers un faux site) ;
  5. supprimez le message de votre boîte aux lettres.
  • Pour tout renseignement ou pour signaler une tentative d'escroquerie:

par internet sur « internet-signalement.gouv.fr » ;
par téléphone via le numéro vert gratuit mis en place par le gouvernement : 0 805 805 817.

  • Pour en savoir davantage:

https://www.impots.gouv.fr/portail/securite-informatique-soyez-vigilants